L'intérêt est principal ;c'est la ....

  • Mordekhaï BENSOUSSAN

Il ne s’agit pas d’une fable. Il y a quelques jours, on apprenait avec étonnement la volonté d’Ankara de renouer les relations diplomatiques avec Israël : rien que ça ! En effet, le président turc, lançait un ballon d’essai en direction d’Israël, en déclarant que « le rétablissement de relations normales avec Israël serait bénéfique à toute la région ». Il vient de le découvrir ! Lui qui avait harangué Israël, qui fustigeait avec haine Israël de la part de ses amis du Hamas, qui ne décolérait pas depuis le malheureux épisode du Marmara en 2011, qui ne trouvait pas de mots assez violents contre Israël sans se soucier le moins du monde des règles de la diplomatie internationale, vient de découvrir les bienfaits d’une bonne relation avec l’Etat qu’il injuriait encore hier. Vous avez dit bizarre ?

Eh bien il n’y a rien de bizarre, mais que les aspects d’une stratégie savamment pesée et calculée par ce fourbe, expert en faux fuyants et en conbinazziones. Nous avons dénoncé dans nos analyses précédentes ce machiavel trompant ou tentant de tromper le monde avec des positions intenables soi-disant contre Daech, mais continuant à faire le jeu des islamistes terroristes par derrière, achetant son pétrole volé et aidant les trafics en tous genres à sa frontière. Celui qui ne s’est pas laissé prendre est Poutine qui a déclaré presque une guerre à la Turquie qu’il exècre. C’est sans doute le Président russe qui a poussé Erdogan dans les bras d’Israël sans le vouloir.

En effet, en prenant immédiatement des mesures et des sanctions économiques contre la Turquie qui a abattu un de ses avions de combat, la Russie lui a coupé les vivres par le gaz qu’elle vendait aux turcs. Résultat, cette dernière se serait retrouvée très vite à sec. Or, seul Israël possède aujourd’hui, dans la région, des réserves gigantesques de gaz, qu’il commence tout juste à exploiter au large de ses côtes. La Grèce et Chypre sont déjà assurés de s’en approvisionner, ainsi que la Jordanie, l’Egypte et la Chine. Il ne restait plus au président turc qu’à baisser la tête et à maîtriser son immense égo pour faire dire à Israël qu’il serait intéressé à renouer avec lui, pour son gaz bien sûr. Nul n’est dupe et à force de tromper tout le monde, on ne trompe plus personne…

Résultat : en moins d’une semaine la Turquie est sur le point de signer un accord de normalisation avec Israël. Oubliées les indemnités faramineuses qu’elle réclamait pour « les familles » des victimes du Marmara ; oubliées les excuses nationales exigées par elle ; oubliées les condamnations constantes d’Israël pour les « mauvais traitements » qu’il faisait subir aux pauvres palestiniens.

J’ai un regret tout de même. Bien que l’argent n’ait point d’odeur, les milliards de dollars de recette pour Israël ne justifient quand même pas un tel revirement de situation. On aurait pu tout de même se montrer plus effarouchés, plus difficiles à céder au pactole turc. C’est une question de dignité, quoi !

M. ASSOUN 18/12/2015 17:41

L'histoire nous l'enseigne : les dirigeants politiques usent par trop de fourberie, de manœuvres, de calculs, alliances et revirements qui conduiraient un simple particulier à l'opprobre, la condamnation, aux galères.
Et dans nos démocraties même !
Comment diable ces êtres survivent, conservant le pouvoir, reconduits souvent en leurs fonctions et honneurs ?
Et ceci à front nu, sans honte, avec tout au contraire superbe et discours ronflants...
Serait ce trop demander à chacun composant le peuple que d'user de lucidité, de clairvoyance devant l'évidence, optant pour et choisissant des hommes ou femmes intègres ?
Ou serait ce que le pouvoir corrompt l'être intègre même ?
Question éternelle à laquelle l'histoire ne nous permet pas de répondre.

M. BENSOUSSAN 20/12/2015 20:17

Tout à fait. Cependant, j'opterai pour cette réponse : c'est le pouvoir qui corrompt l'individu, car il se trouve en situation de décider et de trancher, bien souvent en faveur de ses intérêts personnels ; pour l'homme politique, son intérêt c'est sa réélection. Alors tout ce qu'il fera ou ne fera pas dans ce but, lui paraîtra légitime et juste.

www.cippo.eu -  Hébergé par Overblog