Le Dieu Foot ....

  • Mordekhaï BENSOUSSAN
Le Dieu Foot ....

Enfin ! Nous en avons fini avec l’Euro, l’Euro 2016 de football bien sûr…. Jamais les médias, tous confondus, n’auront été autant mobilisés ; jamais les hommes politiques et le premier à leur tête, n’auront été autant impliqués et concernés. Y a des votes à la clé…. Le compte à rebours commence trois mois avant, et l’évènement sportif tire en longueur pendant un mois, au cours duquel rien n’est important, rien ne vaut si ce n’est … le football. Mais qui entendait parler de la « coupe d’Europe de football » il y a vingt ans ? Qui s’y intéressait ? Qui se souvient de l’équipe qui avait remporté la coupe dans les années 2000 ? Et je ne parle pas d’avant.
Encore une fois, ce sont les médias, encore eux, qui font l’évènement, qui le montent aux nues, qui lui font atteindre le pinacle, au point que ridicule sera celui qui ne sait pas, qui ne suit pas, qui ne soutient pas. Quelle stupidité lamentable. Encore une fois, c’est l’argent généré par les audiences des chaînes qui intéresse et qui motive, les droits de retransmission, les prime time qui décident, pour les pub ; le sport roi, et le roi a besoin d’argent, de beaucoup d’argent ; ce qui mène aux excès que l’on sait, à la corruption que l’on déplore à la Seb Blatter … La planète foot dévore les billets verts, les dollars comme les euros ; elle exige et encaisse les tributs, énormes et écrasants ; elle réclame des cachets mirobolants pour ses hauts fonctionnaires bedonnants ; elle accepte les dessous de table faramineux pour déterminer, en toute transparence, où se tiendra la prochaine coupe, le prochain « mundial ». Tout cela sent le souffre et le fric, rien de ce que le sport a de noble.
Quant à la France qui y croyait déjà, elle tombe de haut, une fois de plus. Elle qui avait une baraka incroyable depuis le début du championnat, en jouant contre des pays où l’on se demandait s’il y avait un stade de foot, en remportant une victoire plus que douteuse contre les champions du monde en titre, et en se retrouvant en finale, face à une équipe du Portugal qu’on avait dénigrée, méprisée, dont on allait faire qu’une bouchée … Elle est restée, cette bouchée, en travers de la gorge des bleus et de leurs supporters. Comme quoi, en sport comme en judaïsme, il faut savoir rester modeste et modéré…
Mais ce qui est particulièrement significatif, ce sont les termes entendus très souvent dans la bouche de la nuée des commentateurs et même du Président de la République. On ne parle que de « réconfort », de « réconciliation », « d’unité », « d’espérance », de « valeurs » du peuple avec la France, avec l’équipe de France et avec la République. Le roi foot aurait réconcilié les français, leur aurait donné enfin de l’espoir et les aurait galvanisés dans la victoire. Abandonnés les soucis d’argent, d’emplois, de précarité, de la loi Travail honnie, de C.G.T. de crise financière, de chômage, d’insécurité, de terrorisme et j’en passe. Pendant presque un mois, les français ont mis de côté leurs préoccupations quotidiennes, pour ne penser qu’au foot.
Oui mais voilà, il faut se remettre au travail et retrouver la triste réalité, car celle-ci n’a pas disparu par enchantement pour le foot ; elle est bien là. En plus, il n’y a eu même pas de victoire qui puisse remettre le cœur à l’ouvrage, ce serait plutôt la grosse déception qui accompagnera les français au boulot, ce lundi matin.
On a voulu voir dans le foot le remède et dans les bleus, le médecin : il n’y eut ni l’un ni l’autre, rien que de l’illusion, de l’éphémère, du bruit et l’Euro est passé, comme le train qui passe devant nous pour aller ailleurs, laissant l’amertume en plus de la déprime.
Quelle époque ! ​

victoria 27/07/2016 13:10

une victoire méritée de la part des portugais ! hard luck pour l'équipe des bleus

Michel ASSOUN 12/07/2016 10:31

Une suite de parties de ballon. Jouées par des hommes jeunes, sympathiques cette saison. Bon. Ce n'est rien de plus. Un jeu en somme. Rien de sérieux.
Il est singulier de constater que nos MAÎTRES A PENSER contemporains, les journaleux en aient fait un évènement majeur, déterminant pour nos existences.... Nous avons hélas les maîtres à penser que nous avons.....

www.cippo.eu -  Hébergé par Overblog